Expo Milano : la France fait carton plein

A l'Expo Milano, le pavillon français a accueilli près de 2 millions de visiteurs.

  • Portraits
  • Temps de lecture: 2 min
Pavillon français

A l'occasion de l'Exposition Universelle de Milan (du 1er mai au 31 octobre 2015), l'objectif du Pavillon français était d'atteindre entre 9 000 et 10 000 visiteurs par jour. Il en aura parfois compté jusqu'à 18 000, soit un total estimé à près de 2 millions de visiteurs ! Le succès a donc été au rendez-vous pour les entreprises exposantes.

Avant elles, c'est la structure même du Pavillon qui a attiré l'attention. Imaginé et conçu par l’agence d’architecture X-TU (Paris), ce puzzle de 2 000 pièces, mis au point par la société Simonin, une entreprise familiale basée à Montlebon, dans le Haut-Doubs, est une véritable prouesse technologique. Les pièces, fabriquées à partir de bois local, issu de forêts franc-comtoises, sont assemblées entre elles par le système Résix® (développé par Simonin) rendant les joints invisibles. Mais cette charpente n'en est pas moins démontable et remontable...

La France récompensée

Logo Expo Milo

Au-delà du Pavillon lui-même, c'est le thème choisi pour l'exposition : « Nourrir la planète, énergie pour la vie », qui a évidemment été porteur pour les entreprises françaises, nombreuses dans le secteur de l'agriculture et de l'agro-alimentation. D'ailleurs, la France s'est vue récompensée à l'occasion du concours Ecotrophelia Europe, qui s'est déroulé en parallèle de l'Expo Milano. Parmi les 16 pays européens en lice, la France est arrivée troisième, grâce à des pépites croustillantes de légumineuses pour le petit-déjeuner, à base de lentilles corail aux notes de cannelle, de raisins secs et de noisettes ou de pois cassés assortis d'éclats de chocolat. Baptisées Grénéo, ces produits ont été conçus par des élèves-ingénieurs de l'École nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) de l'Université de Lorraine-Nancy.

Déjeuner équilibré

La société Europlastiques, spécialisée dans les emballages plastiques et basée à Changé, en Mayenne, a choisi elle aussi Milan pour exposer son Delibento. Un concept innovant de repas frais, équilibrés et de qualité, emballés dans une petite boîte à cinq compartiments, comme les bentos japonais. Avec neuf recettes, la boite est à moins de 10 euros. De quoi séduire les affamés et distributeurs de snacks réfrigérés.

Télédétection aux champs

Autre innovation remarquée, celle d'Airinov, une jeune société spécialisée dans les drones pour l'agriculture. Créée par un ingénieur de Mauprévoir, dans la Vienne, Airinov a mis au point des méthodes de télédétection par drones, reliés aux tracteurs dans les champs et qui permettent de calculer, en fonction de l'état des plantes, les quantités exactes d'eau et d'engrais nécessaires à une bonne récolte. Face à la sécheresse qui sévit dans plusieurs parties du globe, Airinov est courtisée depuis l'étranger et notamment par la Californie. Elle a d'ailleurs commencé à exporter ses drones de télédétection dès l'an dernier.