Les nouveaux projets du tourisme français

Première destination mondiale, la France fait face à la concurrence intense d’autres pays. Pour reprendre une longueur d'avance, le tourisme hexagonal, vital pour notre économie, veut faire évoluer son offre.

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Un secteur stratégique

L’Hexagone reste la première destination touristique au monde depuis les années 1980. Pour notre pays, le tourisme est un secteur vital, générant deux millions d’emplois directs et indirects, et plus de 7 % du PIB. Mieux : il rapporte plus de 12 milliards d’euros d’excédent chaque année au solde commercial français. Selon le Conseil national du tourisme (CNT), les 225 000 PME du secteur ont enregistré une croissance annuelle de 1,6 % depuis l’an 2000.
Une belle réussite !

Développer l'attractivité

Pourtant, de nouveaux projets sont à l'œuvre pour répondre aux attentes de nouvelles clientèles, de plus en plus exigeantes et venues du monde entier. C'est que d'autres pays ont une politique très active, comme les États-Unis, l'Espagne, la Grande-Bretagne, qui ne cessent d'améliorer leurs hébergements en nombre et en qualité. Pour conserver à la France son attractivité touristique, il faut continuer à moderniser l'accueil et l'hébergement.

Dynamiser dans tous les domaines 

Développer et améliorer les formations du tourisme semble tout aussi indispensable : cela pourrait permettre de recruter près de 50 000 professionnels sur des postes qui restent aujourd'hui vacants. Le numérique est également devenu un atout important, largement évoqué lors des Assises du tourisme de juin 2014. Sont prévus le déploiement du WIFI gratuit dans les lieux très fréquentés, le développement de services Internet, la création d’applications gratuites spécialement dédiées aux touristes (services d’urgence, information sur les équipements...) ou encore l’accompagnement des acteurs du tourisme dans la transition numérique, notamment via l’amélioration des formations. Assurer un excellent rapport qualité-prix est essentiel pour fidéliser les nouveaux visiteurs du tourisme mondialisé.