Quandela : Valérian Giesz, de chercheur à entrepreneur

La prochaine révolution viendra de la physique quantique, prédit Valérian Giesz. Quandela, la société qu'il a cofondée, commercialise déjà une technologie unique au monde, qui permettra de construire prochainement des ordinateurs hyper-puissants. Portrait d’un entrepreneur de la Génération Deeptech.

  • 12 septembre 2019
  • Temps de lecture: 1 min

L'intelligence artificielle a le vent en poupe aujourd'hui, mais demain, ce sera la physique quantique. Valérian Giesz en est persuadé. Une vision audacieuse, mais qui n'empêche pas ce fan de marathon et de trail d'avoir les pieds sur terre. Et qui a l'habitude des sauts dans l'inconnu. 

Une vocation née en prépa

Son premier a sans doute été celui qui l'a conduit de Meaux, en Seine-et-Marne, à une prépa parisienne. « Je ne sais même pas comment j'ai fait pour apprendre à étudier correctement », dit-il aujourd'hui. Il se souvient d'un prof de physique, en prépa, qui, « au lieu de nous gaver de formules, nous racontait des expériences fondatrices dans l'optique quantique ». De là est née sa vocation.

De chercheur à créateur d’entreprise…

Valérian Giesz intègre le cursus ingénieur de l'Institut d'optique, puis fait son doctorat au Laboratoire de photonique et de nanostructures du CNRS. Ses recherches visent à améliorer la performance de sources de photons uniques - des particules quantiques élémentaires qui ouvriront la voie à de nouvelles applications exploitant la nature quantique de la lumière. Des travaux qui seront récompensés par plusieurs prix.

Pas de quoi lui faire tourner la tête pour autant… S'il a en outre suivi des cours d'entrepreneuriat à HEC Challenge + et IncubAlliance, Valérian Giesz précise qu'il a appris quelques rudiments dans une association locale, qui aide les jeunes des quartiers sensibles, en faisant notamment les fiches de paie des salariés !

… de Quandela, au cœur de la révolution quantique