Biotech

Le pôle Biotech intervient en capital-risque sur l’ensemble du secteur des sciences de la vie.

Thèse d'investissement

Le pôle Biotech intervient en capital-risque sur l’ensemble du secteur des sciences de la vie. Via ses fonds, il investit dans des entreprises développant des produits thérapeutiques ou des technologies médicales innovants, répondant à des besoins médicaux forts et non satisfaits, à un stade early-stage.

Fonds InnoBio

InnoBio 2 a pris le relais du fonds InnoBio lancé en 2009. InnoBio 2, lancé en décembre 2018 et doté aujourd’hui de 143 millions d’euros investis en minoritaire dans des entreprises biotechnologiques en lien fort et direct avec le développement de nouveaux médicaments :

  • développement de nouveaux produits thérapeutiques,
  • développement de technologies liées à l’usage de médicaments (nouveaux bioprocédés, dispositifs médicaux et de diagnostic),
  • élargissement de son champ d’action à la santé numérique également en lien avec le médicament.

InnoBio 2 investit initialement dans des entreprises de biotechnologies proches ou en début de développement clinique, fournissant des produits et services innovants, avec l’objectif de générer des plus-values. Une place significative est réservée aux premiers et seconds tours de table. InnoBio 2 participe au capital des sociétés de manière minoritaire, en « lead » ou « co-lead ».

Il cible prioritairement des entreprises françaises, ou européennes ayant une part significative de leurs activités sur le territoire français.

InnoBio 2 est géré par Bpifrance, qui en est le principal souscripteur aux côtés de Sanofi mais aussi de Boehringer Ingelheim, Ipsen, Servier, BMS et Takeda.

Biothérapies innovantes et Maladies rares

Le fonds Biothérapies innovantes et Maladies rares, géré par Bpifrance, a été créé en 2013. Souscrit par le fonds national d’amorçage (FNA), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir et par l’AFM Téléthon, il est doté de 50 millions d’euros. 

Ce fonds a un double objectif : favoriser les projets thérapeutiques visant à offrir aux patients atteints de maladies rares l’accès à des traitements innovants, et permettre l’émergence de traitements pour des pathologies fréquentes à partir des innovations thérapeutiques développées pour ces maladies rares. 
 

Fonds Accélération Biotechnologies Santé

Doté de 340 M€, le fonds Accélération Biotechnologies Santé (FABS) vise à accélérer le développement de sociétés innovantes en prenant des participations dans des entreprises et des fonds du domaine de la santé, issus ou en lien avec des projets financés par le Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Entreprises cibles

  • Entreprises, principalement au stade de l’amorçage, qui développent des produits thérapeutiques et des dispositifs médicaux dans le domaine de la santé humaine, ainsi que des PME, plateformes de technologies, prestataires de services scientifiques ou technologiques. 
  • Sociétés de projets, ayant une activité industrielle ou commerciale, constituées sur la base d’actifs issus de l’environnement hospitalo-universitaire. 
  • Fonds d’investissement œuvrant dans l’environnement des IHU et Labex.
  • Entreprises dont le siège social est en France.

Finalité

Accélérer le développement de projets issus des travaux financés par le PIA dans le cadre des instituts hospitalo-universitaires (IHU) et des laboratoires d’excellence (Labex).
FABS intervient ainsi en complémentarité des fonds d'investissement déjà actifs dans ce domaine.

Fonds Patient Autonome

Le fonds Patient Autonome de Bpifrance, lancé début 2018, d’une taille de 50M€, investit en amorçage et Série A dans des startups du domaine de la santé numérique qui développent des innovations permettant :

  • une optimisation des coûts de santé,
  • une meilleure prise en charge en participant à renforcer la relation entre professionnels de santé et leurs patients (télémédecine, monitoring à distance, thérapies digitales),
  • une amélioration de la qualité et de l’efficience des soins,
  • des améliorations du parcours de soins en particulier sur les maladies chroniques (diabète, cancers, santé mentale, …), en aidant à la prévention des maladies et de leurs complications, en facilitant le diagnostic de la maladie et en suivant son évolution en temps réel notamment grâce à l’intelligence artificielle, le « deep/machine learning ».
     

Notre portefeuille