Dans le « dernier kilomètre », DHL Express accélère en France sa transition carbone neutre

Le groupe, leader mondial de la logistique, déploie une ambitieuse stratégie de décarbonation, notamment en misant sur des véhicules électriques et des solutions de proximité innovantes. Découverte.

  • 28 avril 2022
  • Temps de lecture: 2-3 min
DHL

« Notre objectif de réduction d’émissions carbone est sans doute le plus ambitieux du groupe DHL en Europe », lance Geoffrey Junior Dimelo, directeur depuis 2021 de l'Excellence Opérationnelle chez DHL Express France. Le transporteur allemand, leader dans l'Hexagone avec 55 sites, plus de 47 millions de colis livrés en 2021 et 37 % de part de marché, a fait de la décarbonation de ses opérations un axe majeur de sa stratégie de développement. Il y a d’autant plus urgence que la livraison de colis explose depuis 2020, tendance depuis confirmée.

170 millions d’euros investis dans son hub de Paris CDG

L'ouverture en 2021 du nouveau hub de DHL Express à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle est le fleuron de cette ambition. DHL y a investi 170 millions d'euros pour bâtir un « hub nouvelle-génération », l'un des plus grands d'Europe. On y trouve une chaîne de tri longue de 1,4 km et équipée de 10 scanners à rayons X, qui a permis de faire passer la capacité de tri de 2 600 pièces à plus de 38 000 pièces par heure. La nouvelle plate-forme logistique de 91 000 m² (13 terrains de football !) où travaillent 720 personnes, possède une efficacité énergétique supérieure de 50 % par rapport à la précédente installation, assure le groupe.

On y trouve un pilotage intelligent de la consommation énergétique via un BIM (Building Management System), un éclairage LED dernier cri ou encore une climatisation à haute performance énergétique. Sur le toit, des panneaux solaires photovoltaïques. « Le site répond aux meilleures normes écologiques tout en offrant les meilleures conditions de travail à nos salariés, une priorité alors que nous avons obtenu la deuxième place du classement Great Place to Work en France en 2021 », se réjouit Geoffrey Junior Dimelo.

90 % de véhicules « zéro émission » dès 2026

Pourtant, la stratégie environnementale de DHL Express se joue aussi et surtout au quotidien, dans les rues et sur les routes de France, grâce à une approche du dernier kilomètre poussée. Le transporteur s'est fixé comme cap 90% de véhicules « zéro émission » dès 2026. Aujourd'hui, la flotte de DHL Express en France, qui compte près de 2100 unités, comporte déjà 13 % de véhicules électriques. « Nous progressons à un rythme élevé, je suis confiant sur le fait que nous atteindrons notre objectif », affirme Geoffrey Junior Dimelo.

Dans le détail, DHL Express vise 4 millions de colis livrés en solutions « vertes » dès cette année, soit environ 10 % des livraisons totales. Pour y parvenir, elle a plusieurs cordes à son arc : véhicules électriques, livraisons à vélo et triporteurs, et même livraisons à pied en ultra-proximité. Et l’entreprise va encore plus loin en proposant la consigne grâce à un partenariat SwipBox, ou encore, depuis peu, le dépôt des colis chez les voisins en cas d'absence, avec la start-up Pickme.

Finalement, DHL Express France concilie à vitesse grand V défi de décarbonation et demande sociétale de souplesse et d'agilité, dans un monde où le télétravail et la mobilité rebattent bien des cartes. « Avec notre outil On Demand Delivery, le client a le choix en amont entre une livraison le soir à vélo, sur son lieu de travail, en relais, en consigne ou chez le voisin à une date ultérieure », détaille ainsi Geoffrey Junior Dimelo. En B2B, qui pèse encore près de 60 % de l'activité du transporteur, le calcul de l'empreinte carbone se généralise également. « Le métier change en profondeur, analyse le directeur de l’Excellence Opérationnelle. La force de DHL, depuis toujours, a été de savoir s'adapter et d'expérimenter, c'est dans notre ADN et nous sommes fiers de prendre de l'avance en France sur cette question cruciale du dernier kilomètre ».

logo big média
Big média