Deeptech : 10 programmes d’accompagnement à la création de startup récompensés

Après une première sélection de 9 projets en décembre 2019, l’Etat et Bpifrance viennent de récompenser 10 nouveaux consortiums pour le développement d’un accompagnement spécifique aux startups deeptech dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir.

  • Accompagnement
  • Innovation
  • Deeptech
  • Nationale
  • 18 décembre 2020
  • Temps de lecture: 5 min

Plus de 17 millions d’euros déjà engagés pour doper l’accompagnement des startups deeptech, de la paillasse au marché. En 2019, dans le cadre du plan Deeptech, l’Etat a lancé un appel à projets afin de favoriser la création de programmes d’accompagnement dédiés aux startups deeptech. Porté par Bpifrance, et doté de 50 millions d’euros, celui-ci encourage les acteurs de la valorisation de la recherche et ceux de l’accompagnement de startups à former des consortiums, locaux ou nationaux, pour réunir leur expertise et répondre au mieux aux besoins des startups et de leurs fondateurs. Après une sélection de 9 projets fin 2019, l’Etat et Bpifrance récompensent financièrement l’engagement de dix nouveaux lauréats.

10 nouveaux programmes accompagnés

Qu’ils aient une approche régionale ou sectorielle, les lauréats de la deuxième vague de l’appel à projets ont en commun l’ambition d’augmenter significativement la création et le succès des startups deeptech. Trois grandes tendances se dégagent néanmoins :

  • Réunir les expertises pour un accompagnement spécialisé par secteur et/ou technologie.

- Aéronautique, spatial et défense (ASD) : chef de file du consortium BLAST, Starburst réunit dans ce dossier les meilleurs experts de l’innovation de l’aéronautique, du spatial et de la défense pour accompagner 40 projets sur des sujets tels que l’aviation décarbonée, les plateformes de mobilités, l’intelligence artificielle, le spatial ou encore les services informatiques dématérialisés sécurisés.

- Numérique : fort de 20 ans d’expérience dans le soutien de startups du numérique, l’INRIA lance en 2019 l’INRIA Startup Studio avec l’ambition de créer et accompagner 100 nouvelles startups d’ici 2023. Aujourd’hui, 30 startups ont déjà vu le jour et les fonds apportés par l’appel à projets devrait permettre de concrétiser l’objectif d’INRIA Startup Studio.

- Biotech santé : Avec ses partenaires, Paris Biotech Santé développe un accompagnement centré sur le porteur du projet afin de l’aider à ancrer sa volonté d’entreprendre, lui faire acquérir les fondements et le réseau nécessaire au lancement d’une startup dans l’écosystème santé, et professionnaliser les équipes dirigeantes sur l’accès au marché en France et à l’international.

- Santé : Medtech Generator & Accelerator rassemble les forces d’accompagnement de l’Institut du Cerveau, de l’Institut Imagine, de l’Institut de la Vision et de l’Institut Pasteur pour une offre d’accélération ciblée sur l’utilisation des technologies médicales pour les maladies neurologiques et les maladies génétiques/rares.

  • Renforcer des synergies locales pour tirer parti d’une connaissance fine des acteurs territoriaux.

Après avoir sélectionné les écosystèmes d’Occitanie, des Alpes, des Hauts-de-France, du Grand Est, du Rhône, d’Aquitaine et de Normandie lors la première vague de l’appel à projets, c’est au tour de ceux d’Auvergne (Clermont Auvergne Deeptech), des Pays-de-la-Loire (Plan Deeptech PDL), du plateau de Saclay (Deeptech Alliance Paris Saclay) et de Bretagne (SIA Bretagne) de bénéficier du soutien de l’Etat.
Avec un pied dans les laboratoires et un autre dans le tissu économique local, ces consortiums capitalisent sur une connaissance fine de leur écosystème pour accélérer la création et la croissance de startups en collaboration étroite avec des laboratoires de recherche. Le renforcement des synergies entre acteurs ainsi que la mise en commun de ressources, d’expertises et de savoir-faire doit leur permettre de développer de nouvelles offres d’accompagnement adaptées aux besoins de chaque projet local.

  • Créer de nouvelles offres pour répondre à des besoins spécifiques.

Deux exemples d’offres innovantes d’accompagnement illustrent cette volonté de tous les acteurs à mieux répondre aux besoins des projets.

- Avec la Deeptech Factory, l’université PSL et l’Institut Pasteur entendent booster la création et l’accompagnement d’équipes fondatrices performantes aux profils mixtes (composées de scientifiques et d’acteurs du secteur privé) grâce à un programme inédit de formation exécutive de CXO (CEO, CFO, CTO, etc.).

- De son côté, le programme Deeptech Pioneers d’HelloTomorrow a pour ambition d’accompagner 200 startups en 2 ans, par de la mise en relation avec des clients à l’étrangers et des investisseurs afin de financer leur internationalisation, identifiée comme l’un des facteurs clé du succès des startups deeptech dans une étude menée en partenariat avec Bpifrance et le BCG.

Les subventions allouées par l’Etat à hauteur de 50 % des coûts de ces projets démontrent une nouvelle fois sa volonté de faire de la France un leader mondial de l’innovation. Pour en démultiplier les effets, Bpifrance agit chaque jour avec les membres de l’écosystème afin d'analyser et partager les idées qui apportent des résultats concluants. A travers le Deeptank, par exemple, les structures d’accompagnement volontaires peuvent partager leurs expériences et réfléchir collectivement sur l’expérimentation de nouvelles méthodes d’accompagnement qui alimenteront sans doute les prochains appels à projets.

En 2021, les efforts menés localement par chaque structure et en communauté au national vont se poursuivre, avec au programme les premiers retours des actions lancées par les consortiums de la vague 1, la mise en œuvre des expérimentations du Deeptank ou encore les retrouvailles de tout l’écosystème pour fêter les 2 ans du plan Deeptech.